Toute activité professionnelle s'expose à des risques qu'on cherche à réduire. La seule solution pour amoindrir les dépenses est la souscription d'assurance protégeant les activités des professionnels du paramédical. Cependant, chaque profession étant différente, les  risques le sont également. C'est pourquoi les assureurs proposent une multitude d'offres d'assurances répondant aux besoins des professionnels du secteur médical et paramédical.

Les différents métiers du paramédical

L'univers du paramédical ne cesse d'évoluer et de nouvelles professions apparaissent. Les infirmiers comme les masseurs-kinésithérapeutes entrent dans l'ordre de la profession paramédicale. Ils ont choisi d'exercer librement, ce qui suppose qu'ils devront supporter les différentes charges pour la bonne marche de leur entreprise.

Pourtant, il serait difficile d'affronter les risques imprévus comme l'arrêt temporaire du travail, un accident ou la survenance d'un sinistre. Grâce aux garanties couvertes par un assureur, il est possible de faire face aux aléas de la vie. Ces propositions s'adressent également aux aides-soignants, aux diététiciens, aux pédicures-podologues, aux audioprothésistes ou encore aux secrétaires médicales.

La spécificité des contrats d'assurance du corps paramédical

Certains assureurs proposent des conditions « sur mesure » pour répondre aux besoins de chaque situation professionnelle.

Pour Cédric Costes, responsable solutions d'assurances des professionnels et des petites entreprises de Generali France, il est indispensable de proposer une offre complète, pouvant évoluer en accompagnant le professionnel dans le développement de son entreprise, le tout en délivrant un conseil personnalisé ( propos issus de l’article : http://www.newsassurancespro.com/artdossiers/dossier-combiner-expertise-et-reseau-de-proximite-pour-seduire-les-pros/0169280241 ).

Par exemple, certains assureurs prennent en charge de protéger aussi bien les obligations de moyens que les obligations de résultat. Il faut veiller cependant à bien lire les réserves qu'émettent d'autres assureurs par rapport aux obligations de résultat. Pour les paramédicaux travaillant dans d'autres régions, le contrat d'assurance doit mentionner l'étendue territoriale de la garantie. Pour ce qui est des cotisations, celles-ci se diffèrent en fonction de la spécialité. Par exemple, un omnipraticien qui pratique l'accouchement ou encore un physiothérapeute paye plus de primes qu'une simple infirmière.

On peut donc retenir qu'il existe un large choix d'assurances à destination des professionnels, proposant pour la plupart les mêmes protections avec plus ou moins d’options. Au-delà des options, favoriser l’accompagnement permettra de s’abstenir de toutes mauvaises surprises.